Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Mes envies de voyages et d'ailleurs......

Mes envies de voyages et d'ailleurs......

Partager mes découvertes au gré de mes envies…..

Publié le par Christelle
Publié dans : #MUSEE
Entrée du musée et statue "le baiser"
Entrée du musée et statue "le baiser"
Entrée du musée et statue "le baiser"
Entrée du musée et statue "le baiser"

Entrée du musée et statue "le baiser"

Petite visite à 20 minutes de chez moi, du musée Barthelemy THIMONIER, musée de la machine à coudre.

Il est né à L'Arbresle le 19 août 1793 et est mort à Amplepuis le 5 juillet 1857, c'est un inventeur français. Il a notamment inventé la machine à coudre. Fils d'un fabriquant de cotonnade, il est l'aîné de sept enfants.

Il entre au séminaire Saint-Jean à Lyon avant de travailler comme tailleur à Panissières. En 1823, il déménage au lieu-dit Les Forges, près de Saint-Étienne.

L'idée de construire un métier à coudre lui vient progressivement, alors qu'il passe son temps à manier l'aiguille. En 1829, il décide de s'atteler à la fabrication d'une telle machine, qu'il nomme « couseuse à fil continu ». Il demande à Auguste Ferrand, ingénieur des mines, de dessiner les plans de la machine et de faire la demande de dépôt de brevet. Celui-ci est délivré le 17 juillet 1830. La même année, Thimonnier ouvre un atelier de confection à Paris, équipé de 80 de ses machines, afin de produire des uniformes militaires. Mais il s'attire l'hostilité des ouvriers tailleurs qui considèrent que cette invention, plus performante, leur vole leur travail. En 1831, une troupe d'ouvriers saccage son atelier.

 

DIVERSES MACHINES A COUDRE.....
DIVERSES MACHINES A COUDRE.....
DIVERSES MACHINES A COUDRE.....
DIVERSES MACHINES A COUDRE.....
DIVERSES MACHINES A COUDRE.....
DIVERSES MACHINES A COUDRE.....

DIVERSES MACHINES A COUDRE.....

METIERS A TISSER....
METIERS A TISSER....

METIERS A TISSER....

Ruiné, Barthélémy Thimonnier s'installe à Amplepuis pour reprendre son activité de tailleur. Parallèlement, il apporte des améliorations à sa machine et dépose de nouveaux brevets. En 1847, il dépose le brevet d'un « cousobrodeur ». Il vend ses droits à une firme anglaise l'année suivante. En 1855, il présente une machine à l'Exposition universelle de Paris et obtient une récompense. Ses couseuses obtiennent en effet de bonnes critiques dans la presse, et leur efficacité est reconnue. Cependant, la profession se révèle méfiante et il ne parvient pas à les vendre. La situation financière de Thimonnier est problématique, il doit reprendre une nouvelle fois son métier de tailleur. Il vit dans la pauvreté jusqu'à sa mort, le 5 juillet 1857, n'ayant pu profiter de son invention. Barthélémy a été le premier à proposer une machine à coudre vraiment efficace. Cet appareil a été développé tout au long du XIXe siècle pour devenir incontournable dans la production industrielle de textile.

MAIS AUSSI DES VELOS....
MAIS AUSSI DES VELOS....
MAIS AUSSI DES VELOS....
MAIS AUSSI DES VELOS....
MAIS AUSSI DES VELOS....
MAIS AUSSI DES VELOS....
MAIS AUSSI DES VELOS....
MAIS AUSSI DES VELOS....

MAIS AUSSI DES VELOS....

ET AUSSI DES COSTUMES DE THEATRE....
ET AUSSI DES COSTUMES DE THEATRE....
ET AUSSI DES COSTUMES DE THEATRE....
ET AUSSI DES COSTUMES DE THEATRE....
ET AUSSI DES COSTUMES DE THEATRE....
ET AUSSI DES COSTUMES DE THEATRE....
ET AUSSI DES COSTUMES DE THEATRE....

ET AUSSI DES COSTUMES DE THEATRE....

En résumé une agréable surprise pour ce musée qui n'est pas très loin de chez moi. A VOIR !!!!

Commenter cet article

Mon compte instagram

mes_envies_de_voyages

Articles récents

Hébergé par Overblog